Le ministre de l’Education Nationale comme Nicolas Sarkozy viennent de confirmer clairement leurs objectifs de démantèlement du service public de l’éducation nationale.

Dans la continuité des gouvernements Raffarin / Villepin, c’est la dégradation des conditions de scolarisation et l’aggravation des inégalités scolaires que le premier ministre François Fillon, aidé de son ministre, s’apprête à mettre en œuvre avec la suppression de 17 000 postes dans l’éducation nationale.

Dans notre région, cette politique de régression doit conduire, à la rentrée 2007, à la fermeture de 34 classes en primaire et la suppression de 98 postes dans le secondaire !

Nous réaffirmons notre opposition à la casse de l’école maternelle, à la suppression simpliste et dangereuse de la carte scolaire, à la liquidation des ZEP et du collège unique, à la mise en concurrence des établissements et des élèves au travers des EPEP et du nouveau mode de gestion de l’Université, …

Avec les « réseaux sans frontières » (école et Université), nous sommes résolument attachés aux valeurs de liberté, d’égalité, de fraternité mais aussi de solidarité avec les parents et les enfants sans papiers, victimes de la politique sécuritaire et inhumaine d’un gouvernement opposant, scandaleusement, immigration et identité nationale.

Nous revendiquons l’application immédiate de la loi du 11 février 2005 et la scolarisation de tous les enfants handicapés dans des conditions matérielles et humaines respectueuses et satisfaisantes.

Nous devons résister efficacement à la liquidation de la carte scolaire, à la gestion comptable du service public de l’éducation nationale et à la marchandisation rampante de l’école publique, laïque et gratuite et proposer une politique éducative ambitieuse et porteuse d’avenir.

Retrouvez les propositions, les actions et les interventions des élus régionaux communistes sur www.pcf-haute-normandie.fr

Claude Lainé
Président du groupe communiste du Conseil
Régional de Haute-Normandie