Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

7 juin 2008 6 07 /06 /juin /2008 17:49

Du lait cru en libre-service :

Un jeune punk dégustant un verre de lait en plein centre-ville milanais. Une image anachronique digne d’une pub dégoulinante de bons sentiments vantant les mérites des produits laitiers. Et pourtant. C’est une scène plus qu’ordinaire en Italie.

Une petite tranche de vie qui pourrait même devenir rapidement quotidienne en Normandie : la terre de la pomme accueille d’ici à la mi-juin les premiers distributeurs de lait cru français. D’abord à Doudeville puis à Notre-Dame-de-Gravenchon, avant de coloniser Yvetot, Dieppe, Eu, Vernon et Pont-Audemer… Pour commencer.

Un petit miracle agricole

Et vendre du lait cru au distributeur à Doudeville, en plein cœur du rural pays de Caux, ou à Notre-Dame-de-Gravenchon, la cité pétrochimique, il fallait l’oser. C’est pourtant ce que s’apprête à faire une poignée d’éleveurs normands, tous convaincus d’avoir découvert une nouvelle poule aux œufs d’or.

Alors, « allumés » ces agriculteurs français pariant sur une machine pour vendre du lait, le produit du terroir par excellence ? Pas tant que ça. La preuve à un peu plus d’une heure d’avion des pâturages normands : à Milan, la capitale de la mode et… du lait cru.

Il aura suffi en effet de deux petites années pour que la cité milanaise et toute la belle Lombardie basculent à l’ère du lait cru en vente libre au distributeur. Sans complexe et pour la plus grande joie des éleveurs italiens écoulant plus de 300 litres de lait par jour et par machine. Un petit miracle agricole que Michel Besnard, l’importateur exclusif du concept dans l’hexagone, ne cesse de faire découvrir aux éleveurs français, souvent éberlués par les files d’attente devant les distributeurs.

Des lieux de rencontres où les conversations se nouent en attendant de se servir du lait cru, tout juste arrivé des laiteries environnantes. Un véritable tour de magie laitière à l’italienne qui pourrait bien toucher les Normands dans quelques semaines. Dès la mi-juin à Doudeville puis rapidement dans toute la région.

« Goutez-le, vous verrez bien !»

Un lancement national dans le pays de Caux qui laisse rêveur les éleveurs du cru en voyage d’affaires à Milan. Le spectacle est en effet hallucinant devant un distributeur de lait cru italien pour tous les Français non initiés. Comme devant ce chalet en bois installé au bord d’une route passagère dans la périphérie milanaise. En quelques minutes, les clients se succèdent et les litres de lait s’écoulent rapidement. Un panier de bouteilles sous le bras, une mère de famille « vient de s’approvisionner en lait ». Trois litres par jour, c’est ce qu’elle achète dans ce distributeur « au pied de son appartement ». Pourquoi ? Cette question l’a fait sourire. « Mais parce que le lait cru est bon, frais et surtout moins cher. Goûtez-le, vous verrez bien ! » Elémentaire mon cher Watson.

Et devant chaque distributeur, la même scène se reproduit. Des Italiens de tous poils font leur provision en lait, en quelques minutes, face à la machine. « C’est un produit à la conservation n’excédant pas deux ou trois jours mais au goût incomparable », résume Sironni Serenella, jeune femme milanaise à l’air pressé. « S’arrêtant pourtant régulièrement aux distributeurs, parfois juste pour déguster un verre de lait ».

Servir du lait cru, à peine sorti du pis de la vache. Un sacré pari technique que Giuseppe Natoli, leader italien dans la fabrication des distributeurs, a résolu. Ses machines étant de véritables petits bijoux de technologie « maintenant le lait en permanence à 4 °C » avec en prime une traçabilité à toutes épreuves.

Tout a donc été pensé avec ce concept du troisième millénaire. Du distributeur de bouteilles en verre ou en plastique jouxtant la machine, au distributeur de gobelets, en passant par le système de nettoyage automatique entre chaque client et des bacs de lait sans aucun contact avec la machine.

Une révolution se prépare à bousculer les habitudes normandes. Une révolution qui pourrait bien redorer le blason du lait cru.

De notre envoyee speciale en italie, Marie Painblanc-Lesobre pour Paris-normandie 04 juin 2008.

http://www.paris-normandie.fr/index..
Repost 0
Published by Solidaire - dans Dans notre Région
commenter cet article
12 mai 2008 1 12 /05 /mai /2008 20:58
Liste de toutes les manifestations a paris et en province. Merci de diffuser !

On rappelle qu’il y aura grève ce jour-là, et que donc les profs manifesteront nombreux.

Contre Darcos et la casse de l’éducation nationale

Contre une éducation a plusieurs vitesses

Contre la répression du mouvement lycéen

pour Paris c’est à 14h - Place d’Italie

Caen |10h - Place Saint Pierre

Le Havre |10h - Volcan

Rouen | 10h30 - Cours Clemenceau

Chartres | 14h30 - Place des Halles

 

Repost 0
Published by Andrée Oger - dans Dans notre Région
commenter cet article
29 avril 2008 2 29 /04 /avril /2008 16:19
Manifestations unitaires en défense des droits des travailleurs salaire-retraite-emploi éducation-services publics ; Solidarité internationale ; TOUS ENSEMBLE!

A Evreux:
Manifestation à 10H30
salle Omnisports
(Pré du bel Ebat)

 A l'appel de la CGT-FSU,
SOLIDAIRES et CFDT
 

 

Repost 0
Published by Solidaire - dans Dans notre Région
commenter cet article
23 avril 2008 3 23 /04 /avril /2008 16:18
Après la grève de vendredi, les salariés des ports autonomes de Haute-Normandie entament une semaine de forte mobilisation contre la réforme.

Rouen (Seine-Maritime), correspondance particulière.

« C’est une réforme de copinage entre Sarkozy et ses amis Bolloré et Pasqueta », s’insurge Patrick Deshaye, responsable CGT du Port autonome du Havre. Ici la grève est suivie à 100 % par les ouvriers et employés du port et à 90 % par les cadres, précise-t-il. Seuls les cars-ferries ont été autorisés à circuler afin « de ne pas prendre les passagers en otages », indique Pierre Lebas, secrétaire général de l’union locale CGT du Havre.

Pour l’heure, le travail a repris mais au ralenti, en attendant que le texte portant sur la réforme des ports autonomes soit présenté mercredi en conseil des ministres. Ainsi, les nuits et les heures supplémentaires ne sont plus effectuées, notamment celles du dimanche et une grève est programmée mercredi pour une durée de 24 heures. Le responsable CGT du port prévient que le mouvement s’amplifiera si le gouvernement poursuit dans sa volonté de privatiser les activités de manutention des ports autonomes. « Certains ports européens sont prêts à nous suivre », précise-t-il.

Il faut dire qu’au Havre, rien ne justifie cette réforme. Le port a connu, en 2007, 26 % d’augmentation de son trafic de conteneurs et au premier trimestre 2008, il en est déjà à + 13 %. Le port fonctionne donc très bien. La crainte de la CGT de voir Le Havre connaître le même sort que son homologue de Dunkerque, véritable modèle de politique portuaire il y a encore quelques années et aujourd’hui en grandes difficultés est bien réelle. Récemment, son dock flottant qui sert à mettre les bateaux à sec pour les réparer a été vendu par les Domaines pour les Bahamas. « Il n’y a donc plus au Havre de quoi réparer les gros bateaux alors qu’ils sont l’essentiel de nos arrivées et que ce dock avait été une conquête des ouvriers à l’époque ou Mauroy était premier ministre », s’insurge Pierre Lebas, très remonté.

Au Port autonome de Rouen non plus, les heures supplémentaires ne sont plus effectuées par les salariés qui ont suivi massivement la grève de vendredi et qui seront mobilisés eux aussi mercredi pour demander le retrait de ce projet de réforme conduisant à la casse des ports autonomes français. De son côté, la direction du port de Rouen et du Havre attend sans bouger la décision du gouvernement. Mais toutes deux ont déjà transmis au gouvernement, à sa demande, une étude sur les conséquences de la privatisation de leurs activités de manutention portuaire.

F. S., "L'Humanité" du mardi 22 avril 2008

Repost 0
Published by Solidaire - dans Dans notre Région
commenter cet article