Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

22 mai 2015 5 22 /05 /mai /2015 08:57

Les 60 % de votes en faveur de la motion sociale-libérale s'accompagnent d'une désertion militante du PS.

Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS et tenant de la motion A, peut crier victoire. C'est de bonne guerre !

En pourcentage, effectivement, son camp semble conforté au sein du Parti socialiste avec 60 % des votes des militants.

Pourtant, sur le fonds et en données brutes, la victoire est loin d'être réelle !

Même si le camp des "frondeurs" ne recueille que 30 % des voix, la division est réelle et profonde au sein du PS. Pour une fois, il ne s'agissait pas de querelles de chefs, de choisir quel tribun préférait les militants, mais de choix politiques profonds.

La division est donc, pour une fois, profondément idéologique au Parti socialiste.

Mais, au delà de ces pourcentages, ce vote a été marqué par deux phénomènes :

- Une abstention encore importante, de presque un cotisant sur deux (45 %), qui interroge sur la mobilisation des militants à jour de leurs cotisations ;

- Une forte érosion du nombre de cotisants depuis le dernier congrès puisque le PS a perdu plus de 40 000 cotisants ! Ils n'étaient plus que 131 000 à pouvoir prendre part au vote hier soir.

Ce scrutin interne au PS traduit aussi une démobilisation militante énorme depuis le scrutin précédent, à la veille des élections Présidentielles.

Cette démobilisation vient essentiellement de militants déçus par la politique libérale menée depuis 2012 par François Hollande et son gouvernement avec le soutien de l'appareil du Parti socialiste. Il s'agit donc de militants de gauche qui n'ont pas pris part au vote et ont favorisé sans le vouloir l'aile libérale du PS.

La déception et la démobilisation de militants sincèrement de gauche au sein du PS a, finalement, le même résultat que lors des dernières municipales et départementales où l'abstention des électeurs de gauche a entrainé la prise de mairies et de cantons par la droite.

Se pose la question de l'avenir. L'avenir de la gauche et celle de notre peuple.

Le combat de certains militants au sein du PS pour ramener ce parti sur une ligne progressiste et sociale est noble mais sera, au mieux, de longue haleine.

La question actuelle est bien de construire dès maintenant une alternative politique et sociale, une dynamique de rassemblement des militants de gauche refusant cette dérive libérale qui détruit notre société et sa base sociale et qui offre un marchepied vers le pouvoir à une extrême-droite menaçante.

Sur le terrain, autour des combats pour l'emploi (Evérial, Altuglas), pour défendre nos trains et nos gares, menacés par le rapport Duron, pour refuser l'austérité et les conséquences des lois Macron, pour défendre l'éducation publique, laïque, gratuite et de qualité, les militants de gauche doivent se retrouver.

Pas besoin d'attendre les prochaines élections, les Régionales de décembre prochain, pour se rassembler !

C'est la démarche actuelle du Parti communiste qui, au delà du Front de Gauche, tend la main aux militants et syndicalistes, aux ouvriers et aux intellectuels, à tous ceux qui souhaitent construire une dynamique de rassemblement contre les purges austéritaires et les diktats libéraux des marchés et de l'Europe.

En Grèce, en Espagne et ailleurs, des peuples se dressent contre la machine libérale et des élites politiques, économiques et médiatiques qui défendent ces politiques.

Le peuple français peut faire de même !

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires