Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

22 avril 2016 5 22 /04 /avril /2016 13:44

L'attitude d'Emmanuel Macron rappelle de plus en plus celle de Nicolas Sarkozy vis-à-vis de Jacques Chirac.

Tuer le père, attitude pédo-psychiatrique bien connue qui s'applique aussi en politique.

Emmanuel Macron joue désormais sa carte individuelle et tente de s'émanciper de son mentor politique, François Hollande, quitte à le poignarder dans le dos.

Ces dernières semaines, en créant son mouvement "En Marche", Emmanuel macron a signifié à son propre camps sa volonté de créer son propre mouvement politique, d'échapper à un parti socialiste qui l'a pourtant fait émerger. Le narcissisme de l'ancien banquier est tel que son mouvement reprend ses initiales "EM" ! Même Sarkozy n'avait pas osé !

Après des mois de déclarations à contre-courant du message gouvernemental, Emmanuel Macron a voulu marquer sa différence et rappeler son orientation libérale, sa formation professionnelle dans le monde de la finance avec laquelle il n'a pas rompu.

En martelant qu'il n'est pas "l'obligé" de François Hollande, Macron poursuit sa campagne d'enterrement de son lien avec François Hollande.

Ce qui est fou, c'est de voir comment un type inconnu il y a quelques mois peut se sentir pousser des ailes, croire qu'il est devenu l'icône d'un pays prêt à lui céder l'écharpe présidentielle, alors que ses troupes restent modestes et que sa côte de popularité reste largement négative ! ?

En ce sens, la comparaison avec Nicolas Sarkozy est évidente : on retrouve l'image de l''individu narcissique prêt à tuer ses pères et mères politiques pour se construire une carrière présidentielle.

Alors que le naufrage du PS semble complet, que l'équipage a fuit le navire social démocrate par milliers (le PS ne compte plus que 80 000 adhérents maximum !) et que le capitaine continue de suivre sa boussole libérale malgré la colère qui gronde, certains rêvent aujourd'hui de profiter de la putréfaction de l'échiquier politique pour accéder au pouvoir.

Chacun joue la démagogie et la confusion pour cela.

Au sein de l'entreprise familiale Le Pen - Maréchal, le discours ouvriériste et pseudo-républicain cache un programme qui allie nationalisme et libéralisme sur le plan économique, conservatisme et racisme sur le plan social et politique.

Chez les partisans d'Emmanuel macron, c'est la pseudo-analyse du dépassement du clivage gauche-droite qui sert de ligne de conduite.

Comme l'affirme le banquier Macron, "le vrai clivage aujourd'hui, il est entre les progressistes et les conservateurs".

Mais, pour Macron, les progressistes sont ceux qui prônent la libéralisation économique et les conservateurs, ceux qui la refusent. Une inversion des valeurs au service, une nouvelle fois, des milieux financiers et des grandes entreprises.

Emmanuel Macron rêve d'enterrer un peu plus encore l'idée même de progrès social et de redistribution des richesses pour construire sa propre carrière politique au service de ses amis banquiers.

Qu'il continue de rêver à une gloire future !

Nous, communistes, à la veille de notre congrès et d'un travail de réflexion sur notre stratégie politique pour 2017, nous serons là pour combattre la propagande libérale, qu'elle soit enrobée du qualificatif social, de "valeurs" européistes ou camouflée derrière le nationalisme.

Le vrai clivage aujourd'hui, il est comme du temps de Karl Marx, entre possédants et exploités, entre ceux qui vivent de leur argent (les capitalistes) et ceux qui vivent de leur travail (les prolétaires), entre la foule des travailleurs (salariés, paysans et petits artisans) et les grands patrons et actionnaires. Aujourd'hui, comme hier, le clivage est un clivage de classes sociales.

Dans ce combat, Macron a depuis longtemps choisi son camp, comme François Hollande.

Nous sommes avec ceux qui sont debout, qui veulent renverser la pyramide sociale et remettre l'Humain au sommet des préoccupations de ce monde.

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires