Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

22 septembre 2013 7 22 /09 /septembre /2013 09:22

Dans quel pays du monde assassine-t-on le plus de syndicalistes ? En Syrie ? En Chine ? à Cuba ? en Iran ?... Non. la réponse, c'est : en Colombie.

Il y a les ennemis de la démocratie, ceux que les gouvernements des Etats-Unis classent dans "l'axe du Mal", et il y a les amis de la démocratie, nos alliés.

La France compte sur ses gentils alliés saoudiens et qataris pour combattre le méchant gouvernement syrien. L'Arable Saoudite et le Qatar sont de gentils pays ou de gentils émirs contrôlent toutes les richesses, appliquent un gentil islamisme ultra-conservateur, interdisent aux méchantes femmes de pouvoir conduire, travailler librement, divorcer, et financent et arment les gentils islamistes qui combattent le méchant gouvernement syrien même si, parfois, ces gentils mais turbulents islamistes combattent de gentils gouvernements, comme au Mali.

Les Etats-Unis, dans leur arrière-cour que constitue l'Amérique du Sud, ont un gentil allié : la Colombie. Ils ont aussi de méchants adversaires : le Vénézuéla et Cuba, notamment.

La Colombie, ce sont pour beaucoup, les FARC, ces méchants rebelles communistes qui font la guerre parce qu'ils sont méchants. L'argument est court mais je n'ai jamais entendu un média français faire un reportage un peu conséquent sur les motivations de la rébellion marxiste en Colombie.

La Colombie, c'est aussi le narcotrafic et les cartels de la drogue. Eux, ils font partie des méchants, sauf quand ils soutiennent la lutte anti-guérilla.

Alors que nos médias, comme ceux des Etats-Unis, n'ont pas de mots assez durs pour stipendier les "régimes" cubains et vénézuéliens, ils présentent toujours la Colombie comme une démocratie moderne. Aux prises avec une méchante guérilla et des trafiquants de drogues, certes, mais une démocratie quand même.

Curieusement, quand on parle pauvreté, analphabétisme, santé, assassinats politiques, les statistiques internationales placent Cuba et le Vénézuéla en bonne position. Sous Hugo Chavez, la pauvreté au Vénézuéla a très fortement régressé (de 48,6 % de la population en 2002 à 27,8 % en 2010), l'analphabétisme aussi. Avec l'aide de Cuba, le secteur de la santé a fortement progressé, en termes d'infrastructure et de qualité de soins

Rien de tel pour la Colombie où une poignée de riches latifundiaires (propriétaires terriens), industriels et bourgeois font la loi, notamment en assassinant les militants politiques et syndicaux de gauche.

4 000 syndicalistes ont été assassinés en Colombie depuis 1986 soit 30 % des meurtres de syndicalistes commis dans le monde pour ce seul pays ! Sans parler des militants politiques de gauche, notamment ceux de l'Union patriotique ( plusieurs centaines assassinés en quelques années) , première tentative de retour des FARC à la vie civile....

La Colombie aujourd'hui est au prise avec un mouvement social sans précédent dont, évidemment, ne parlent pas nos médias.

Les paysans se sont mobilisés en masse contre une loi leur interdisant ce que font tous les paysans du monde depuis que l'agriculture existe : réutiliser comme semences une partie de la récolte précédente. Tout cela pour les seuls intérêts des géants des semences, américains en majorité : Monsanto, Cargill, ...

Une législation qui nous pend au nez.

Je m'arrêterai ici pour laisser Charles Hoarau nous expliquer la situation colombienne dans l'article ci-dessous.

Solidaire


Dans le pays recordman du monde pour la répression syndicale (plus de 4000 morts depuis 1986, 30% des syndicalistes assassinés dans le monde) et où se succèdent depuis des décennies des présidents/dictateurs inféodés aux Etats-Unis, se déroule depuis le 19 mois d’août une révolte sociale sans précédent. Elle dépasse de loin la grève historique de 1928 qui avait mobilisé plus de 20 000 travailleurs et s’était achevée par le massacre des bananeraies, les grandes grèves des années 1970 ou plus près de nous la marche patriotique d’avril 2012 qui a réuni à Bogota plus de 90 000 manifestants,

Parti des paysans le mouvement frappe par sa mobilisation qui ne se dément pas et son contenu hautement politique puisque les grévistes demandent rien de moins que l’annulation de l’accord de libre-échange entre la Colombie et les États-Unis (TLC) dont ils dénoncent ses conséquences sur leur niveau de vie. Ils demandent aussi que la Résolution 970 soit reconnue non conforme. Cette résolution, approuvée en 2010 par l’Institut Colombien de l’Agriculture, limite le droit des paysans à cultiver leurs propres semences pour les réutiliser et, au contraire, les incite à utiliser les semences « légales » et génétiquement contrôlées par des multinationales comme Monsanto, Dupont ou Syngenta. Autrement dit, outre la question des OGM, il faudrait en finir avec les graines gratuites…en Colombie comme ailleurs dans le monde, chez nous compris.

Le « libre échange » la dernière trouvaille du capitalisme mondial

Le TLC est un accord qui est dans la droite ligne des accords internationaux de libre échange que pousse depuis quelques années le capitalisme mondial : TCE à l’intérieur de l’UE (le traité de mise en place du fameux concept de concurrence libre et non faussée), TTIP ou accord transatlantique (entre USA et UE),TPP ou accord transpacifique (entre USA et une partie des pays de l’Asie/Océanie).

Comme l’écrit Gaël De Santis dans l’Huma du 2 juillet 2013 « C’est le principe d’une zone de libre-échange qui devrait être mis en cause.(…) Du point de vue des droits sociaux, un accord transatlantique constituerait une véritable attaque contre les citoyens européens. Les services publics pourraient être soumis à une concurrence plus dure encore qu’elle ne l’est aujourd’hui. C’est la capacité des parlements à déterminer les politiques publiques qui se verrait rognée. Le mandat de négociation réclame la création d’un « mécanisme de règlement des différends entre État et investisseurs ». En pratique, si une firme attaque en justice un État parce qu’il a fait évoluer sa législation, rendant moins rentable un investissement, l’affaire ne se réglerait pas devant les tribunaux, mais devant une instance arbitrale privée. Plusieurs États ont déjà été condamnés sur cette base pour avoir entrepris de mener une politique de santé publique. (…) Plus généralement, toutes les productions européennes seraient ouvertes à la concurrence, par un abaissement des droits de douanes pour les firmes états-uniennes. »

Sortir de cette logique suppose comme l’écrit Bernard Cassen que la« gauche de gauche » sorte enfin du conformisme , admette que ni l’UE, ni la zone euro ne sont des horizons indépassables, bien au contraire mais des dispositifs à combattre et appelle, comme en Colombie, à l’annulation des accords existants. Mais cela est une autre histoire…

Les agriculteurs colombiens qui ne veulent pas être les dindons de cette nouvelle farce réclament l’établissement de prix planchers ainsi que la baisse des prix des intrants agricoles (machines agricoles, engrais…). Dans cette lutte qui ne cesse de s’élargir ils sont rejoints par les mineurs, les chauffeurs routiers, les employés des secteurs de la santé et de l’éducation, du pétrole, les étudiants…Souvent les manifestants, les jeunes en particulier, revêtent le poncho traditionnel des paysans et brandissent des pancartes contre l’impérialisme. Type de slogan entendu : « Ne reste pas indifférent, rejoins le défilé, ton grand-père est paysan, et tu es ouvrier », « (...) et oui nous la réclamons, et oui nous la revendiquons, une Colombie libre et souveraine »,

Face à cette révolte inédite, (la FSM - fédération syndicale mondiale - parle de plusieurs centaines de milliers de grévistes), le gouvernement a d’abord tenté tour à tour propagande mensongère et répression. Accusant les FARC d’être derrière les grévistes (la vieille rengaine tenace employée à chaque conflit d’envergure dans tous les pays du monde : « les grévistes sont manipulés ») et agitant ainsi le spectre de la guerre civile, il a déployé 50 000 soldats face aux manifestants ou pour dégager les axes routiers et carrefours occupés. Résultat ? Des centaines de blessés et deux morts.
Et dire qu’il y en a encore pour continuer à qualifier un gouvernement de ce type de « démocratie libérale ».

Cela n’a pas suffi pour arrêter le mouvement, alors tout en maniant le bâton il a fini par admettre que les grévistes posaient des questions réelles, faire une réunion interministérielle de crise et entamer de timides négociations. Le 1er septembre le président Santos a annoncé « qu’il allait lever les droits de douane pesant sur 23 produits, dont certains engrais et pesticides, afin de faire baisser les coûts de production agricole. » De plus le gouvernement a entamé des négociations secteur par secteur. Ainsi, "En promettant de leur acheter 40 000 litres de lait par jour et de veiller à leurs besoins dans les domaines de l’éducation, de la santé et des infrastructures, le gouvernement a obtenu que les Indiens du département du Nariño [sud-ouest] cessent leur blocus", [1]

Arrestation de dirigeants syndicaux

C’est dans ce contexte que le pouvoir a arrêté Huber Ballesteros, dirigeant de la Fédération Unitaire Nationale Agraire (FENSUAGRO) ce qui a évidemment provoqué l’indignation chez les syndicalistes et dans la population et les appels à soutien ci-dessous.

Celui du secrétariat de la FSM pour l’Amérique latine et les Caraïbes

(...) Nous exigeons sa libération immédiate et celle des autres leaders des protestations agraires et populaires détenus. En même temps nous exigeons du gouvernement colombien de mettre un terme à la persécution et à la répression contre le mouvement syndical et populaire et à sa place de résoudre une fois pour toutes les justes exigences présentées en faveur des Colombiens marginalisés et exclus.

(...) Nous appelons à manifester notre solidarité à travers la Coordination FSM dans la Région Andine (fsmandina@colombia.com) et de l’Equipe FSM Colombie comunicaequipofsm@gmail.com
Secrétariat Fédération Syndicale Mondiale Région Amérique latine et Caraïbes

Et celui de la FSM de Colombie

LE REACTIONNAIRE GOUVERNEMENT COLOMBIEN DETIENT LE NEGOCIATEUR DE LA GREVE PAYSANNE ET POPULAIRE

C’est avec indignation que nous recevons la nouvelle, ce dimanche 25 août de la détention arbitraire à Bogota de notre camarade Huber Ballesteros Gomez, membre de l’équipe Colombie de la Fédération Syndicale Mondiale (FSM), récemment élu membre du Comité Exécutif National de la Centrale Unitaire des Travailleurs CUT , qui fait aussi partie de la Junte Patriotique Nationale du Mouvement Social et Politique Marche Patriotique.

Le camarade Ballesteros s’est distingué dans la lutte syndicale et populaire comme un authentique représentant du secteur agraire et qui a agi dans le cadre de la table Nationale Agricole et Populaire d’Interlocution et d’Accord-MIA Nationale- et fait partie du comité négociateur du mouvement de grève, face au Gouvernement National.

La détention injuste et arbitraire de ce remarquable dirigeant agraire et populaire, fait partie des politiques réactionnaires de l’Etat et du gouvernement de Juan Manuel Santos qui obéissant aux ordres de la Banque Mondiale et du Fonds Monétaire International, se refuse de résoudre les justes réclamations paysannes des petits et moyens producteurs agricoles, des travailleurs de la santé, des camionneurs et en général du mouvement populaire.

Nous condamnons la détention arbitraire de notre camarade Huber Ballesteros et exigeons sa liberté immédiate et celle des autres leaders des protestations agraires et populaires détenus, de même que nous exigeons du gouvernement national la fin de la persécution et répression contre le mouvement populaire et la résolution une fois pour toutes des exigences présentées en faveur des Colombiens marginalisés et exclus et en général du mouvement populaire. Nous nous adressons au mouvement syndical, populaire et aux organisations politiques progressistes nationales et mondiales pour exiger du gouvernement national que soient mis en liberté tous les détenus sociaux et populaires détenus, pour avoir exigé le respect de la souveraineté nationale, la souveraineté alimentaire et une solution aux plus graves et élémentaires problèmes qui nous frappent, aiguisés par les politiques d’accumulation économique capitaliste et impérialiste, dénommé néolibéralisme.
Fraternellement,

EQUIPE COLOMBIE-FEDERATION SYNDICALE Mondiale-FSM-.

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans Dans le Monde
commenter cet article

commentaires