Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 11:24

Alors que les profits flambent et que l'indicateur de richesse en France (PIB) continue de monter, le chômage ne cesse d'augmenter et les prélèvements sur les travailleurs sont toujours plus importants.

Un mauvais gag qui a été pris au premier degré, c'est ce que l'on pourrait dire du slogan de campagne de Sarkozy en 2007 : "travailler plus pour gagner plus" ! Des millions de travailleurs se sont laissés abusés par celui qui ne représente que les puissances d'argent, comme le prouveront toutes les décisions qu'il a prises depuis son élections, depuis le bouclier fiscal jusqu'à l'assouplissement de l'ISF en passant par la suppression de la Taxe Professionnelle et les différentes mesures de casse de la Sécu et du Code du Travail.

A quelques mois du scrutin présidentiel, il semblerait que la droite se hâte d'accélérer ses mesures antisociales. A t-elle peur de perdre les élections et de ne pas pouvoir finir son sale travail ?...

Ainsi, en quelques semaines, le gouvernement et sa majorité parlementaire ont imposé une cascade de mesures financières qui pénalisent les salariés et les chômeurs : hausse des taxes sur les mutuelles, hausse du taux de TVA "réduite" (de 5,5 % à 7 %), hausse limitée des allocations sociales de 1 % en 2012 (contre 2,3 % d'inflation), recul de l'âge de départ en retraite,...

Et, pour la route, le dernier en date : le gel du barême de l'Impôt sur le Revenu. Cette mesure fait évoluer les planchers de chaque tranche d'impôt selon l'évolution de l'înflation, pour tenir compte de l'évolution du coût de la vie qui grignote les revenus des travailleurs. Pour 2012 et 2013, la droite et le gouvernement ont supprimé cette mesure. Cela fera passer dans la tranche supérieur d'imposition des dizaines de milliers de travailleurs qui paieront collectivement 1,7 milliards d'impôts en plus en 2012 et 3,5 milliards d'impôts en plus en 2013 selon le gouvernement. Merci la droite !

Des familles jusque là non imposables vont devoir payer des impôts l'an prochain. Quand on pense que des milliardaires comme Bettencourt ne paient que 8 % d'impôts cumulés sur l'ensemble de leurs richesses grâce aux nombreuses niches fiscales, on comprend bien que le système fiscale français est taillé sur mesure pour les grandes fortunes et cherche désespérément à récupérer ce qu'il donne aux riches sur le dos des pauvres !...

Parallèlement à ces pertes de pouvoir d'achat des travailleurs,  le chômage et la précarité ne font qu'augmenter depuis 2008.

Le mois d'octobre aura été un terrible mois au niveau de l'emploi en France avec une hausse de 0,2 % du nombre de chômeurs. Ce sont 2,6 millions de chômeurs officiellement recensés que compte la France, 3,4 millions si on compte ceux qui recherchent un emploi mais ne sont pas comptabilisés par Pôle Emploi car momentanément occupées.

La droite cherche à se dédouaner de ces résultats piteux en invoquant la crise mondiale.

Qu'on nous explique donc pourquoi des pays comme la Chine ou les pays d'Amrique du sud ne sont pas affectés ? Peut-être parce que leurs gouvernements ne sont pas soumis aux lois des marchés financiers ?

La vérité, c'est que le capitalisme mondial a provoqué un effondrement financier de son propre système bancaire en 2008 et que ce sont les peuples, au travers des états, qui ont épongé les dettes de ces banques, provoquant une explosion des dettes publiques. La situation bancaire assénie, le capitalisme continue son oeuvre égoïste de course à la rentabilité à coups de baisse des droits sociaux, de délocalisations, de fermetures et concentrations d'usines.

Peu importe aux actionnaires et aux spéculateurs les conséquences sociales de leurs actes ! Hier, alors qu'étaient publiés les chiffres du chômage en France, la Bourse de Paris a prix une hausse de plus de 4 % ! Ce sont des annonces sur les finances des banques qui permettent à la Bourse de prendre 12 % de valeur depuis vendredi.

Le capitalisme est désormais déconnecté des besoins des populations. Il ne sert plus que les intérêts d'une infime minorité de profiteurs, actionnaires et spéculateurs des grands groupes industriels et autres fonds financiers.

UMP et Nouveau Centre sont, en France, les contremaîtres de ce système, assurant l'application de règles et de lois qui servent les intérêts exclusifs de cette minorité de privilégiés.

En 2012, de nombreux travailleurs, ouvriers, employés, artisans ou paysans, se sont laissés convaincre par le discours volontaire de Sarkozy et des candidats de droite aux Législatives.

Le bilan de 4,5 ans de Sarkozy et de plus de 10 ans de gestion de droite doit servir de leçon à chacun.

En mai 2012, puis en juin, il sera temps de punir ceux qui ont été aux manettes du pays ces dernières années, qu'ils s'appellent Sarkozy, Villepin ou Morin aux Présidentielles, qu'ils s'appellent Bruno Le Maire, Franck Gilard ou Jean-Pierre Nicolas aux Législatives.

A leur place, inutile de voter pour des candidats qui tiennent un discours en apparence radicalement différent mais dont le programme et l'idéologie convergent avec les intérêts du patronat et des marchés financiers, comme le Front National.

En 2012, le peuple doit reprendre la main et choisir des candidats issus de ses rangs et dont l'Histoire à prouver qu'ils étaient toujours du côté des travailleurs, des plus faibles et de la Nation. En clair, vers les communistes et les candidats du Front de Gauche.

Mais, en attendant, il y aura la semaine d'action intersyndicale et, plus particulièrement, la journée du 15 décembre.

Inutile d'attendre le mois de mai et les élections pour exprimer son mécontentement politique, la mobilisation de chacun commence dans la rue ! Une mobilisation sociale forte influera sur l'ambiance des élections et sur l'équilibre des rapports de force en faveur des candidats qui défendent les intérêts des classes populaires.

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires