Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

6 mars 2014 4 06 /03 /mars /2014 10:59

Il faudra s'en rappeler le 25 mai prochain : l'Europe joue contre les travailleurs !

Comme l'Espagne et l'Irlande, la France va donc être sous surveillance étroite de la Commission européenne.

Selon Olli Rehn, le commissaire (politique) en charge des Affaires économiques à la Commission de Bruxelles, malgré les mesures prises pour favoriser la compétitivité, le compte n'y est toujours pas selon lui : "Le coût du travail reste élevé et pèse sur les marges des entreprises".

"Pour répondre au défi de la compétitivité, la France doit améliorer l'environnement des entreprises et renforcer la concurrence dans les services", a préconisé le commissaire Rehn, qui fera des recommandations plus spécifiques pour chaque Etat membre début juin.

Voilà donc la France grondée par Bruxelles !

Le fameux pacte de stabilité que nous dénoncions à l'arrivée à l'Elysée de François Hollande commet ses premières conséquences : la France est désormais sommée de rendre des comptes à Bruxelles parce qu'elle ne va pas assez loin dans le libéralisme.

Pour ceux qui croient encore en cette institution, le message est clair : l'Europe défend les intérêts des entreprises et ces intérêts passent par toujours plus de libéralisme.

En clair, il faut libéraliser le marché du travail et libéraliser l'économie : moins de règles, moins de protections pour les travailleurs mais plus de facilité pour les entreprises à licencier, à payer les salariés comme bon leur semble, à fermer des sites, à faire des bénéfices.

Depuis trente ans, ces recettes libérales se sont avérées des purges. Mais des purges uniquement pour l'emploi et la société !

Si le chômage et la précarité croissent, ce n'est que pour les salariés ! Si le pouvoir d'achat baisse et si il devient de plus en plus difficile de payer ses soins médicaux, ses factures, d'avoir des loisirs, ce n'est que pour les salariés !

A l'inverse, pendant que Bruxelles ordonne au gouvernement français d'en faire encore plus pour les entreprises, on apprend que les 40 entreprises majeures en France, celles qui constituent l'indice boursier du CAC40, ont réalisé pour 48 milliards d'euros de bénéfices en 2013, bien mieux que les 40 milliards annoncés !

Et il faudrait être encore plus compétitifs, plus libéraliser ? Mais pour quoi faire ? Pour permettre à quelques géants économiques, à quelques banques, de réaliser encore plus de bénéfices ?

Aujourd'hui, l'économie européenne est le boulet de l'économie mondiale. Elle se traine en termes de croissance.

Est-ce la faute à une faible "compétitivité" des travailleurs ?

Depuis trente ans que l'Europe nous impose sa politque libérale, jamais la situation économique et sociale des européens ne s'est améliorée, bien au contraire !

Arrêtons donc de vouloir toujours plus de libéralisme et de vouloir pressurer les peuples, les travailleurs, en cherchant à abaisser les revenus des travailleurs, ce fameux "coût" dont on nous rabat sans cesse les oreilles !

Trente ans de libéralisme en Europe ont échoué : c'est donc de ligne politique qu'il faut changer !

Cette Europe est depuis toujours un outils au service du capital, des entreprises multinationales et des spéculateurs boursiers : dérégulation économique, Euro, libre - échange, privatisations,...

Rompons avec cette Europe et ses commissaires européens !

La France doit refuser de céder aux injonctions de Bruxelles ! Elle en a les moyens, en tant que deuxième économie de l'Union européenne.

Faisons des élections européennes du 25 mai un gigantesque référendum pour dénoncer cette Europe des patrons et défendre l'idée d'une autre Europe, sociale et solidaire, l'Europe d'une coopération entre les peuples contre l'actuelle Europe de concurrence entre les travailleurs !

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires