Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 09:42

Entre flambée des prix des médicaments quand ils ne sont plus remboursés et suppressions de postes, le secteur pharmaceutique est devenu extrêmemnt rentable. Au point que la recherche médicale ne l'intéresse plus.

C'est un article dans l'Humanité Dimanche de cette semaine qui m'a mis la puce à l'oreille. En page 38, l'hebdomadaire révèle que le laboratoire appartenant à l'Association française contre les myopathies, organisatrice du Téléthon, vient d'obtenir le droit de produire et commercialiser des médicaments contre les maladies rares.

Le laboratoire de l'AFM, Généthon BioProd, est situé à Evry, dans l'Essonne, et est spécialisé dans la recherche sur les technologies innovantes, notamment la thérapie génique, pour les 6 000 maladies rares recensées.

C'est que l'industrie pharmaceutique traditionnelle, privée, trouve peu d'intérêts à travailler sur ces maladies rares, pour la simple raison, comme leur nom l'indique, que leur rareté (moins d'un individu sur 2 000) ne permet pas un retour sur investissement apte à satisfaire les actionnaires.

Et oui ! Les pharmaciens d'aujourd'hui ne sont pas des philanthropes ! Ils ne sont pas là pour sauver l'humanité mais réaliser des bénéfices maximum.

Le cas du laboratoire Servier et du scandale du Médiator est là pour le montrer :  ce qui compte, c'est ce que rapporte les médicaments ! Alors, pensez donc ! Que voulez-vous que ces gestionnaires de fortunes fassent avec des gamins malades ?...

Dans notre département, quand on parle de l'industrie pharmaceutique et de sa motivation à multiplier les dividendes, on sait de quoi on parle : les licenciements dramatiques chez Glaxo à Evreux, la menace lourde qui pèse sur le site MSD d'Eragny-sur-Epte, aux portes de Gisors ou les licenciements successifs chez Sanofi démontrent que la rentabilité est devenue la seule boussolle qui gouverne ces groupes pharmaceutiques.

MSD, deuxième plus grand groupe mondial dans le domaine, veut fermer le site Gisorsien alors que celui-ci est spécialisé dans des produits à haute valeur ajoutée : antidiabétiques, traitements de la stérilité féminine,... mais cela ne suffit pas à faire le bonheur des actionnaires, semble t-il ?

Pour Sanofi, c'est toute la partie recherche qui s'effondre plans sociaux après plans sociaux. Or, la recherche est le moteur de l'avenir dans cette branche.

La recherche privée est donc en panne. Le gouvernement français, comme les gouvernements étrangers, tente bien d'alimenter le secteur privé en détournant les moyens des laboratoires de recherche publics, universitaires notamment, vers le privé, via des partenariats. Mais rien n'y fait : seuls les maladies "rentables" sont étudiées. Tant pis pour les autres !

On sait pourtant que nombre de maladies pourraient être vaincues à faible coûts par la vaccination, dans le Tiers-Monde notamment, ou que des maladies autrefois disparues réapparaissent en France, misère et destruction de la couverture sociale oblige...

Certains pays progressistes, comme l'Afrique du Sud, ont obtenu la possibilité de produire des médicaments génériques à bas prix, pour leurs populations, comme dans le cas du SIDA. En clair, ces traitements pourraient être beaucoup moins chers si l'Etat y mettait le nez.

Que ce soient de simples citoyens, déjà durement pénalisés par la crise, qui doivent financer la recherche médicale alors que quelques grosses multinationales du médicaments accumulent des dividendes énormes est en soit un gros problème.

La question se pose donc : si le secteur privé s'avère incapable de mener une activité de recherche au bénéfice de l'ensemble de la société, s'il préfère licencier et gonfler ses tarifs sur le dos de la Sécu et des patients, peut-être faudrait-il que l'Etat reprenne en main ce secteur vital, dans le sens premier du terme ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires