Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

21 octobre 2007 7 21 /10 /octobre /2007 17:54
Ah l'Angleterre ! L'exemple économique que nous vantent nos politiciens de droite et leurs amis journalistes ! Son faible taux de chômage, ses "socialistes" convertis à la "modernité",.... Voilà une réalité de cette "belle Angleterre" que l'on nous montre comme exemple. SolidaireDentiste.jpg

LONDRES (AFP) - Face à la pénurie de dentistes du secteur public, certains Anglais sont contraints de s'arracher eux-mêmes des dents, d'éliminer la plaque dentaire avec un tournevis, voire de recoller une couronne avec de la colle forte, selon une enquête rendue publique lundi.

"J'ai dû m'arracher quatorze dents avec des pinces", témoigne une personne interrogée. "Je me suis arraché une dent. C'est plus facile que de trouver un dentiste", a répondu une autre.

"J'ai bouché une dent avec du mastic", admet un patient, tandis qu'un autre dit avoir recollé une couronne avec de la colle extra-forte et un troisième avoir utilisé un tournevis pour enlever la plaque dentaire.

Le sondage, mené auprès de 5.212 personnes résidant en Angleterre, révèle que 6% des personnes interrogées disent avoir dû se soigner elles-mêmes car elles n'arrivaient pas à trouver un dentiste appartenant au National Health System (NHS), le système public britannique.

Le NHS est notoirement engorgé et, face aux difficultés d'obtenir un rendez-vous auprès d'un des quelque 20.000 dentistes du secteur, de nombreux Britanniques optent pour le système privé en dépit d'un coût beaucoup plus élevé.

Repost 0
Published by Solidaire - dans Dans le Monde
commenter cet article
15 octobre 2007 1 15 /10 /octobre /2007 15:54

Après les Pays Baltes, l’Ukraine rend hommage aux Nazis

Le président ukrainien Viktor Iouchtchenko a publié ce 12 octobre un Décret (Ukaz) sur la célébration des 65 ans de l’Armée d’Insurrection Ukrainienne (UPA) issue de l’Organisation des Nationalistes Ukrainiens. Il oblige toutes les administrations locales et régionales à accorder leur soutien social et médical aux “anciens combattants du mouvement de libération nationale”. Il invite à prendre ou accélérer les mesures pour ériger à Lviv (Lvov) un monument à l’ancien chef nazi puis commandant de l’UPA Roman Choukhevitch (Egalement ancien commandant du bataillon ukrainien de la Wehrmacht “Nachtigall” participant à l‘invasion de l’URSS et aux pogromes de l’été 1941, de la police auxiliaire nazie chargée de lutter contre les Partisans) et pour aménager à Kiev un parc en l’honneur de l’UPA.

C’est un tournant officiel décisif dans la voie de la reconnaissance de l’UPA, qui reste à être entérinée par le Parlement (Rada) ce qui est loin d’être acquis, vu l’opposition du Parti des Régions, des communistes, des socialistes, des organisations d’anciens combattants et des mouvements juifs. Mais le président Iouchtchenko bénéficie, dans ces initiatives très controversées, de la bienveillance des Etats-Unis et de l’Union Européenne, l’OUN et l’UPA faisant figure, malgré leurs liens avec les nazis, de précurseurs de la lutte anticommuniste (et indépendantiste actuelle contre la Russie.)

La Marche pour cette reconnaissance est prévue ce dimanche 14 octobre, à l’initiative du mouvement “Svoboda” (néo-nazi, ex Parti social-national) rallié par d’autres organisations nationalistes. Le PC et des groupes de gauche annoncent une contre-manifestation “antifasciste”. De nombreuses régions, surtout à l’Est et au Sud du pays, s’opposent à la “réhabilitation des nazis”. Par contre, l’UPA bénéficie du soutien des régions de l’extrême-Ouest (Galicie, Volhynie, et dans une moindre mesure Transcarpatie) où étaient implantées, dans les années trente, l’Organisation des Nationalistes Ukrainiens (OUN, fasciste) ainsi que l’UPA qui en est issue.

C’est dans ces régions également que les troupes allemandes avaient été accueillies en “libératrices” en juin 1941 et que débutèrent les grands massacres de Juifs, de communistes, de prisonniers de guerre, de Tziganes, de malades mentaux, perpétrés par les Einzastgruppen SS avec le concours des auxiliaires nationalistes ukrainiens.

D’importantes forces policières sont mobilisées pour protéger les célébrations à Kiev. Des organes de presse favorables au président accusent les communistes de vouloir “semer le désordre”.

Nicolas Maury PCF Istres

Repost 0
Published by Solidaire - dans Dans le Monde
commenter cet article
9 octobre 2007 2 09 /10 /octobre /2007 15:57

Son message révolutionnaire continue d’inspirer tous ceux qui refusent la fatalité d’un monde livré aux ravages du néolibéralisme.

Quarante ans après son assassinat en Bolivie, le visage d’Ernesto Che Guevara hante toujours le monde des vivants, que la mort et le temps n’ont pas réussi à effacer. Che est Che. La légende a survécu à la chute du mur de Berlin et aux déceptions nées des luttes de libérations nationales. Che, icône médiatique, figure du héros révolutionnaire, est un mythe. Son prestige reste intact, notamment auprès des jeunes, il serait lui-même très étonné d’être plus célèbre que jamais. Son éthique et son courage sont cités en exemple. Récupéré, enjeu de débats, il a aussi ses détracteurs. Pour certains il n’aurait été qu’un Saint-Just, implacable, ayant envoyé au poteau d’exécution des tortionnaires de la dictature de Batista. Peu importe que dans la Sierra Maestra cubaine il ait soigné et libéré des soldats…

Pour pouvoir comprendre Ernesto Che Guevara, il faut plonger juqu’aux racines de ce continent latino-américain, pauvre et humilié. Cette prise de conscience s’est forgée chez le Che lors de son périple latino-américain, alors que régnaient sur le continent les dictatures des Trujillo, Somoza, Stroessner et Batista, installés par les Nord-Américains et leurs multinationales. Au Guatemala le jeune Guevara assiste, en 1954, au renversement du gouvernement progressiste de Jacobo Arbenz durement châtié, avec la CIA en sous-main.

Che marxiste, Che communiste « vagabond », Che internationaliste écrira réellement son épopée révolutionnaire un peu plus tard à Mexico où il se lie d’amitiés avec les rebelles cubains et Raul Castro. Il rencontre - Fidel en pleine préparation d’un débarquement à Cuba. Une nuit durant, les deux hommes discutent, ébauche d’une complicité future entre « frères d’armes ».

Ernesto s’embarque avec les hommes de Fidel sur le Granma. Cap sur Cuba. Il est le médecin de l’expédition et s’affirme comme un chef militaire. Il sera fait commandant. L’expédition du Granma est un échec, les douze survivants, parmi lesquels Fidel, Raul et Che, organisent une guérilla, bénéficient du soutien des paysans, puis des citadins, montent des coups spectaculaires, utilisent les médias. La révolution des « barbudos » est en marche.

Fin 1958, Ernesto sera à la tête de la colonne qui libère Santa Clara. Début 1959 il entre à La Havane avec Camilo Cienfuegos et prépare l’arrivée de Fidel. Che devient citoyen cubain, occupe les plus hautes fonctions de la révolution. Anticonformiste, il n’hésite pas à délaisser ses responsabilités successives pour dialoguer avec la population, couper la canne à sucre ou jouer aux échecs, son éternel béret orné d’une étoile vissé sur la tête.

Ambassadeur itinérant de Cuba, il prononce un plaidoyer devant les Nations unies, en faveur de la révolution et des peuples surexploités. Il effectue plusieurs missions dans les pays de l’Est, conteste l’orientation de la politique économique de l’URSS, et son impérialisme vis-à-vis des pays du tiers-monde. En 1965, en accord avec Fidel Castro il décide d’abandonner toutes ses fonctions officielles. Ce qu’il veut c’est partir, allumer un foyer partout où un combat s’impose contre l’impérialisme. Il s’envole pour l’Afrique, se bat au Congo, revient après cet échec et prépare son expédition en Bolivie. Après onze mois de guérilla dans une région hostile, Che à la tête d’une poignée de guérilleros est capturé le 8 octobre 1967 lors d’une embuscade tendue par les rangers boliviens et des agents de la CIA dans le Quebrada del Churo, et exécuté le lendemain dans l’école du village La Higuera. Pendant trente ans son corps et ceux de quelques-uns de ses compagnons seront enfouis dans une fosse commune sous la piste du petit aérodrome de Vallegrande.

Quarante ans après sa disparition, le mythe, celui qui fait agir, maintient l’esprit de - révolte et l’engagement, apparaît comme un contre-feu au délire néolibéral ambiant. Car pour tous ceux qui n’acceptent pas la fatalité et veulent changer le monde dans un projet révolutionnaire de notre temps, Che reste bien vivant.

http://www.humanite.fr/2007-10-08_I...

Repost 0
Published by Solidaire - dans Dans le Monde
commenter cet article
26 septembre 2007 3 26 /09 /septembre /2007 18:33
Le capitalisme montre son vrai visage en Birmanie. Face à la mobilisation pacifique d'une population avide de démocratie et de profiter, enfin, des richesses naturelles de son pays, le régime dictatorial capitaliste n'a pas hésité à faire donner la troupe !Birmanie.jpg
Le bilan de ce mercredi : 4 morts, des centaines de blessés et des centaines d'arrestations !
En 1988, 3 000 birmans avaient été tués dans des circonstances similaires. Le peuple birman peut toujours attendre l'aide des "grandes démocraties" capitalistes : le bloc occidental continue de soutenir économiquement et militairement le régime birman malgré des gesticulations de façade à l'ONU.
Comme au Chili avec Pinochet ou comme avec l'apartheid jusqu'en 1991, les "grandes démocraties" ont des critères particuliers pour choisir les bons ou les mauvais régimes : capitaliste ? Bon régime ; Socialiste ? Mauvais régime.
Rappelez-vous la chute de la RDA ! Des milliers d'allemands demandant plus de démocratie. Combien de morts alors ? Aucun. Aujourd'hui, les allemands de l'est déchantent (chômage de masse, salaires toujours inférieurs à ceux de l'ouest,...) et l'ex parti communiste réalise près de 25 % des voix !
Mais la Birmanie, ce n'est pas un régime ennemi : les industriels occidentaux y ont beaucoup d'intérêts !
Alors, militaires birmans ! Tuez tranquillement civils et bonzes ! Les armées occidentales ne sont pas prêtes à vous chasser du pouvoir !
Repost 0
Published by Solidaire - dans Dans le Monde
commenter cet article
18 septembre 2007 2 18 /09 /septembre /2007 17:40
res

Avec 8,14 % des voix, le Parti Communiste (KKE) renforce sa position à Gauche, le parti social-démocrate PASOK recule encore.
La participation au scrutin a été massive avec un taux de participation de 74,13% sur les 8.980.869 inscrits, et seuls 2,66% des bulletins blancs ou nul.

La droite grecque a emporté les élections législatives. Les conservateurs de la Nouvelle Démocratie ont été reconduits pour quatre ans à la tête de la Grèce à l’issue des élections législatives de dimanche mais avec une majorité plus étroite (La Nouvelle Démocratie voit le nombre de ses élus passer de 165 à 152 mais conserve la majorité absolue dans le parlement de 300 sièges.)

Les socialistes du PASOK qui n’atteindraient pas le score de 2004, ils recueillent 38% des voix et 102 députés soit 15 de moins qu’en 2004.

Le parti communiste (KKE) sort renforcé de cette élection, avec 22 députés et 8,14 % il renforce sa position sur le pays. Avec près de 100.000 électeurs de plus qu’aux dernières législatives de 2004, ce qui lui vaut 2% supplémentaires et presque le doublement du nombre de députés élus, le Parti communiste grec (KKE) s’estime largement gagnant. Sa secrétaire générale Aleka Papariga a ainsi choisi de remercier en premier lieu "les électeurs qui ont osé voter pour la première fois le parti ". Aleka Papariga a noté toutefois que les deux grands partis, ND et PASOK, conservent un pourcentage élevé des voix qui ne "reflète pas le mécontentement populaire".

le KKE rencontrera les travailleurs pour faire obstacle aux réformes anti-populaires attendues, assurant aussi que son parti ne devra pas décevoir ses jeunes électeurs, et rappelant que la dynamique du parti n’est pas un phénomène de dernière minute, mais s’est créée peu à peu ces dernières années et comporte le sens de la radicalisation qui s’étend continuellement.

L’extrême gauche menée par la coalition SYRIZA obtient 14 députés et 5,03%

La droite traditionaliste LAOS (nationalistes-orthodoxes) entre pour la première fois dans le parlement avec au moins 10 députés (3,73%), laissant ainsi planer le suspens sur la capacité de la ND de disposer d’une majorité absolue.

Nicolas Maury

Repost 0
Published by Solidaire - dans Dans le Monde
commenter cet article
14 septembre 2007 5 14 /09 /septembre /2007 08:28
Companero Allende ? Presente !

s

11 septembre 1973 ... 9 Heures du matin, heure locale, les sbires de l’impérialisme américain abattent un gouvernement démocratiquement élu, assassinant plus de 3000 personnes, en emprisonnant plus de 150 000 ... contraignant à l’exil plus de 160 000 chiliens ...

Tout ça pour offrir un labo de "sciences économiques" grandeur nature à une petite bande de gendres idéaux de l’amérique qui étaient en train de théoriser le meilleur des mondes ...

Te recuerdo Amanda
la calle mojada
corriendo a la fabrica donde trabajaba Manuel
 
La sonrisa ancha, la lluvia en el pelo,
no importaba nada
ibas a encontrarte con el,
con el, con el, con el, con el
 
Son cinco minutos
la vida es eterna,
en cinco minutos
 
Suena la sirena,
de vuelta al trabajo
y tu caminando lo iluminas todo
los cinco minutos
te hacen florecer
 
Te recuerdo Amanda
la calle mojada
corriendo a la fabrica
donde trabajaba Manuel
 
La sonrisa ancha
la lluvia en el pelo
no importaba nada,
ibas a encontrarte con el,
con el, con el, con el, con el
 
Que parti a la sierra
que nunca hizo dao,
que parti a la sierra
y en cinco minutos,
qued destrozado
 
Suenan las sirenas
de vuelta al trabajo
muchos no volvieron
tampoco Manuel
 
Te recuerdo Amanda,
la calle mojada
corriendo a la fabrica,
donde trabajaba Manuel.

Victor Jara était l’un de ces 3000 assassinés , assassiné pour avoir osé des chansons d’amour alors que le seul avenir que prévoyait la bande à Friedman pour les décennies à venir, c’était un monde de Haine ... Genre écraser les mains d’un guitariste avant de le laisser mourir ... Nous sommes de sales cons, nous n’oublions jamais rien ... Nous n’oublions pas ce monde ou l’Amérique n’habillait pas encore des oripeaux moisis d’une démocratie qui n’est qu’une copie du Coca cola de l’Américan Way of Life les dictateurs qu’elle maintenait sous perfusion à travers le monde, jusqu’à nos frontières ... Nous n’oublions rien ...
Même pas que nos morts ne valent pas les leurs ... 11 septembre 1973 - 11 septembre 2001 ...
Companero Allende ... Présente !
J’espère juste qu’un de ces jours, notre mot d’ordre sera à nouveau "et hop, Franco, plus haut que Carrero" ...

Patrick
http://soumission.sociale.over-blog.com/


Chile Memoria Obstinada pt I
Repost 0
Published by Solidaire - dans Dans le Monde
commenter cet article
30 août 2007 4 30 /08 /août /2007 17:56

Alors que notre président Français prépare l’opinion à l’alternative des bombardements de l’Iran indispensables pour contrer une nucléarisation de ce pays, le président US sur le même registre prévoit la nécessaire intervention pour sauver le monde d’un holocauste nucléaire...

Il faut sans doute prendre trés au sérieux l’initiative sans précédent de hautes personnalités US écrivant AU PEUPLE AMERICAIN mais aussi à TOUS LES PEUPLES DU MONDE, pour les mettre en garde contre la préparation avancée d’une provocation organisée autour de Dick Cheney et GWB pour justifier l’attaque de l’Iran...

Seuls les PEUPLES DE LA TERRE peuvent imposer LA PAIX, en Orient comme en Occident, à des dirigeants devenus déments. Réveillons nous et ne laissons pas se développer en Europe l’idéologie de la guerre préventive, celle que les néoconservateurs ont défini comme devant être faite contre " tous ceux qui menacent de se défendre !" . Ci dessous la Dépêche d’origine US :

Infowars.net, par Steve Watson, le 27 août 2007

Un groupe d’anciens responsables du gouvernement avec des candidats au Congrès, des auteurs et des activistes a publié une alerte urgente selon laquelle une faction du gouvernement alliée à Dick Cheney projette de mettre en scène un événement ou une provocation terroriste en prétexte au lancement d’attaques militaires contre l’Iran et à la mise en application de pouvoirs d’urgence aux USA.

L’ancienne député Cynthia McKinney, avec l’ancien diplomate et colonel de réserve de l’armée Ann Wright ont apposé leur signature sur une lettre publique avertissant que d’énormes indications braquent un événement prochain.

Les actuels candidats députés Cindy Sheehan et Craig Hill sont aussi parmi les signataires à la lettre.

Voici la lettre en entier : Aux Américains, et aux individus pacifiques de partout :

De grands indices portés à notre attention prouvent que les partisans, les contrôleurs, et les alliés du vice-président Dick Cheney sont déterminés à orchestrer et à fabriquer un nouvel incident type 9/11, et/ou une nouvelle provocation de guerre type Golfe du Tonkin, dans les semaines ou les mois à venir. Cet événement servirait de prétexte à l’administration Bush pour lancer une offensive de guerre contre l’Iran, très probablement avec des armes nucléaires, et pour imposer un régime de loi martiale ici aux États-Unis. Nous invitons la Chambre des députés à procéder immédiatement à la mise en accusation de Cheney, en mesure d’urgence pour éviter une guerre plus étendue et plus catastrophique. Dès que l’impeachment sera en route, il sera plus facile aux officiers militaires dévoués et patriotes de refuser les ordres illicites venant de la faction de Cheney. Nous avertissons solennellement les peuples du monde que toute attaque terroriste avec des armes de destruction de masse ayant lieu à l’intérieur des États-Unis ou ailleurs dans l’avenir immédiat doit être considérée à première vue de la responsabilité de la faction de Cheney. Nous invitons les dirigeants politiques responsables partout à commencer immédiatement à immuniser l’opinion publique de leurs pays contre une opération terroriste sous fausse bannière.

(Signé) Un groupe de leaders de l’opposition politiques US rassemblés dans la manifestation au domaine de Bush à Kennebunkport dans le Maine, du 24 au 25 août 2007

CYNTHIA MCKINNEY, ancienne député de Géorgie

CINDY SHEEHAN, candidate au Congrès de Californie

CRAIG HILL, candidat au Congrès du Parti Vert du Vermont

BRUCE MARSHALL, délégué syndical, Tribune de Philadelphie

JAMILLA EL-SHAFEI, Département de la Paix de Kennebunk

WEBSTER G. TARPLEY, auteur

ANN WRIGHT, colonel de réserve de l’armée US, ancien diplomate

Dr. DAHLIA WASFI, www.liberatethis.com

GEORGE PAZ MARTIN

JOHN KAMINSKI, président des avocats pour la démocratie du Maine

La lettre a été signée par le groupe de protestation contre la guerre ce week-end qui a vu quatre mille personnes marcher près de la résidence de la famille Bush à Walker’s Point à Kennebunkport.

L’avertissement suit de près une avalanche récente de bulletins d’informations et d’histoires indiquant que le « bavardage » sur un événement terroriste a atteint un nouveau sommet.

Des indices supplémentaires de l’imminence de quelque forme d’événement ont surgi avec l’étrange activité du marché boursier se produisant exactement comme dans les semaines et les jours précédant le 9/11.

Original : http://infowars.net/articles/august...

Traduction de Pétrus Lombard pour Alter Info

Repost 0
Published by Solidaire - dans Dans le Monde
commenter cet article
13 août 2007 1 13 /08 /août /2007 15:54

“La grève des conducteurs de train allemands qui devait commencer jeudi et qui menaçait d’être la plus importante du secteur depuis quinze ans, a été interdite par le tribunal du travail de Nuremberg, a annoncé, mercredi 8 août, la Deutsche Bahn”. Le Monde (AFP)

Soit. Il doit bien exister une bonne raison à cette interdiction, puisque tout de même la grève est le plus connu (mais pas forcément le plus utilisé - sur le sujet, l’excellent post chez “une heure de peine “) des mouvements de revendication collectif.

Bien évidemment qu’il existe une raison, et pis une bonne ma bonne dame:

” le fait que cette grève ferait payer un très lourd tribu à l’économie allemande, en cette période de pointe pour les voyages”

Défense de rire à nouveau. Désormais les grèves doivent être économiquement compatibles et temporellement optimales. Défense donc de prendre en “otage” les gens les jours de travail. Vous ferez donc grève les jours fériés, et durant vos vacances, comme ça on maintient quand même une activité économique au top.

La perspective de la plus grande grève de ces 15 dernières années en Allemagne aurait pourtant dû faire tiquer les commentateurs. La stagnation des salaires en Allemagne ces dernières années est directement à l’origine du fabuleux excédent commercial dont on nous rabat les oreilles.

Limiter l’augmentation de la demande intérieure par un politique de rigueur salariale qui maintient une compétitivité-coût à peut prêt cohérente (et un positionnement sur des secteurs économiques porteurs), c’est la solution allemande. Il ne manquerait plus que des salariés mécontents mettent le bronx dans cette belle construction économique.

Il faut savoir rester à sa place. Non mais!

Repost 0
Published by Solidaire - dans Dans le Monde
commenter cet article
10 août 2007 5 10 /08 /août /2007 18:56

Et une fois de plus les adeptes du marché libre et non faussé, de la main invisible et de l’autorégulation ont provoqué une crise financière, les médias s’inquiètent, la BCE intervient, les banques ramassent et les ouvriers trinquent : le capitalisme c’est la crise !

Depuis plusieurs jours les places financières (pour la spéculation pur et dur et non l’investissement productif garant de l’emploi) sont en crise, crise grave selon certainsquotidiens de la presse économique : perte de confiance, chute des indices boursiers, tensions sensible sur les marchés. Charabia de spécialiste pour dire que le capitalisme, modèle tant vanté par la droite et les sociaux-démocrates, est en crise. Crise qui commence aux Etats-Unis avec des problèmes liés aux indices du crédit immobilier et qui se propage à l’europe et au monde, crise dite « subprime ».

"Le capitalisme porte la crise comme la nuée porte l’orage", le principe même du capitalisme c’est de s’autodétruire, ainsi depuis son apparition au XVIII° siècle il a été marqué par de nombreuses crises (cf cycle de Kondratieff). Hors ici il ne s’agit pas d’une crise de production mais d’une crise financière. Pas de crise de surproduction c’est-à-dire une perturbation profonde de l’équilibre dans la production. Ce qui impliquait la disparition des capitalistes les plus vulnérables et ce qui permettrait la restauration momentanée d’un équilibre, pont de départ d’un nouveau cycle marqué par une crise et ainsi de suite : cf baisse tendancielle du taux de profit.

La Crise financière est définie par la déréglementation du marché qui laisse libre court aux spéculateurs les plus vicieux, c’est la recherche du profit « sans coût » et « sans production » qui cause aujourd’hui ces remous. L’économie depuis plus de 30 ans est « financiarisée » c’est a dire qu’elle repose moins sur la production et plus sur les marchés de changes et de valeurs, ce qui a pour conséquence de provoquer des délocalisations d’activités, abandons d’outils productif sur des régions entières, externalisation de la production à des sous traitants, etc.

Face a cette crise du capitalisme, les institutions capitalistes interviennent pour tenter d’endiguer les pertes : la BCE, prompte a condamner un État lorsqu’il essaye de sauver son industrie ou parce qu’il est en dessous des 3% du pacte de stabilité (cf traité de Maastricht, merci Mitterrand et le PS), a injecté plus de 94,8 milliards d’euros dans le circuit monétaire. 94,8 milliards d’euros pour la spéculation et 94,8 milliards d’euros en moins pour l’emploi, la protection sociale, le développement et la croissance.

Le capitalisme c’est la crise ! Pour info, Besson (ex PS passé à l’UMP) ressort la TVA sociale sûrement pour financer les marchés en crise.

Repost 0
Published by Solidaire - dans Dans le Monde
commenter cet article
9 août 2007 4 09 /08 /août /2007 18:02

Dimanche dernier, dans sa résidence d’été de Castel Gandolfo, Benoît XVI a reçu en audience le père Tadeusz Rydzyk, directeur de Radio Maryja, station ultracatholique polonaise ouvertement antisémite. Commentaire du Vatican : « Les photos existent, il n’y a pas besoin de confirmer. » Selon le journal Nasz Dziennik, appartenant à la radio - celle-ci possède aussi une chaîne de télévision -, « Le pape a remercié les milliers d’auditeurs de la station pour les prières à son intention et a accordé sa bénédiction à Radio Maryja et toutes ses oeuvres. » Parmi celles-ci, la promotion des idées antisémites, nationalistes et antieuropéennes. Même le président polonais, Lech Kaczynski, que Radio Maryja avait pourtant soutenu, passe aujourd’hui pour un traître à la cause intégriste. Le Vatican, qui avait fini par s’émouvoir du contenu éditorial de la radio, avait prié l’Église polonaise d’intervenir. Sans effet. Le Congrès juif européen avait, lui aussi, réclamé des poursuites judiciaires contre la station. Mais l’influence de Radio Maryja, qui revendique 3 millions d’auditeurs, est telle que la requête n’a pas abouti. Il y a deux ans, le père Rydzyk a fondé sa propre école de journalisme pour assurer le fonctionnement du groupe de médias, contrôlé par l’ordre des rédemptoristes. Une entreprise peu charitable qui a néanmoins reçu une subvention de l’Union européenne.

Ludovic Tomas, "L'Humanité" du 8 août 2007.

Repost 0
Published by Solidaire - dans Dans le Monde
commenter cet article